Six femmes

IMG_20180131_055551_331[1]Auteur: Tina Seskis
Genre:
Thriller
Édition:
Pocket
Année de sortie:
2017
Nombres de pages:
437
Ma note:
2.5/5

Résumé

Elles sont six, se sont connues à l’université et se réunissent une fois par an pour un dîner, plus par habitude que par réelle amitié. Car, après vingt-cinq ans, leur parcours les a séparées et elles ont finalement aujourd’hui moins de secrets à partager que de choses à se reprocher. Cette année, les six ont organisé un pique-nique au bord de la Serpentine, la rivière de Hyde Park. Au fil des années, toutes ont connu des drames, adultère, veuvage, etc. Certaines d’entre elles en ont trahis d’autres, les rancœurs et regrets se sont accumulés, et les secrets aussi. Au bord de la Serpentine, après plusieurs verres de vins, la tension monte peu à peu et les langues se délient, libérant leur poison. Un terrible événement va soudain faire tourner la soirée au cauchemar. La vie des anciennes amies ne sera plus jamais la même… Après Partir, Tina Sekis réussit un nouveau coup de maître avec ce thriller psychologique d’une intensité redoutable et d’une acuité psychologique rare.

Mon avis

Donc ce sont six femmes qui font leur pique-nique annuel de retrouvaille, boivent un peu trop d’alcool et commencent à vider leurs sacs l’une sur l’autre. J’aimais bien l’idée de départ, mais rapidement, j’ai été irritée par les stéréotypes, elles sont toutes superficielles et prétentieuses et perdent leurs retenue après quelques verres de vin.. comme si on était toutes des folles! Garr! Un moment, je me suis même redemandé quels âges avaient les personnages, croyant m’être trompée tellement elles agissaient comme des enfants.

Tous le long du livre, on fait des bonds dans le passé afin de comprendre où la coupure de leur amitié s’est faite puis on revient à ce fameux pique-nique. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueur, c’est un roman au déroulement assez lent. De plus, certain passage on fait sortir la féministe en moi (pourtant elle ne sort pas souvent) mais j’ai trouvé plusieurs moments frustrants. En bref, j’aimais beaucoup l’idée générale mais je n’ai pas aimé la tournure qu’a pris le livre.

Finalement, cette lecture m’a diverti mais elle ne me marquera pas (ou pas pour les bonnes raisons), je n’ai pas aimé, je n’ai pas détesté.

Merci à Interforum pour l’envoi

interforum-canada

Publicités