Pourquoi pars-tu, Alice?

IMG_20170606_053737_086[1]Auteur: Nathalie Roy
Genre: Contemporain
Édition: Libre expression
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 299
Ma note: 3.5/5

Alice Dansereau, quarante-trois ans, en fait trop pour tout le monde : épouse attentionnée, mère exemplaire, bénévole impliquée, enseignante dévouée, gestionnaire de la maisonnée, coursière, chauffeuse de taxi, etc. Lorsque son conjoint annule à la dernière minute leur voyage d’amoureux, elle prend une décision qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir assumer : tout laisser derrière pour s’offrir un moment à elle. Avec pour seul bagage sa carte de crédit, ses lunettes de soleil et son cellulaire, elle s’enfuit sur le scooter de sa fille. Combien de temps sera-t-elle absente? Jusqu’où ira-t-elle? Elle l’ignore pour l’instant, mais en traversant le pont Pierre-Laporte en direction de la route 132 Est, elle sait qu’elle devra faire le point sur sa vie et sur son avenir. Des centaines de kilomètres plus loin, et au fil de rencontres inattendues, Alice réalise qu’elle s’est longtemps oubliée. Elle se découvre passionnée, un peu rebelle, et aura envie d’exploser. Cet été sur la route changera sa vie à jamais.

Mon avis: J’ai découvert l’auteur avec Ça peut pas être pire.. en début d’année, en fait, ce fut mon premier livre de l’année 2017 et je l’ai tellement trouvé rafraichissant qu’il me tardait de découvrir celui-ci! Comme je suis déjà une adepte des vacances en solitaire afin de m’évader et de reconnecter avec la femme que je suis, juste à la couverture, j’ai déjà le goût de m’acheter une mobylette!

Au fil des années, quand je pense à mes choix et que je regarde ceux de mes amies, je m’aperçois, que nous sommes souvent portés à faire le choix censé et non celui dicter par notre coeur, le choix qui accommode le plus notre entourage celui qui fait le plus Poursuivre la lecture « Pourquoi pars-tu, Alice? »

Publicités

Ça peut pas être pire…

Capture+_2017-03-28-14-32-45[1]

Auteur: Nathalie Roy
Genre:
Contemporain
Édition:
Libre expression
Année de sortie:
2016
Nombres de pages:
336
Ma note:
3.5/5

Résumé Valéry perd son emploi un matin de canicule et quitte en fessant une scène. De retour dans son 3 1/2 son frigo le lâche ainsi que son ventilateur. Elle décide alors d’aller passer l’été au lac Memphrémagog dans un des chalets qu’elle et ses parents louaient lors de leurs vacances en famille. Elle se rend vite compte que l’endroit enchanteur de ses souvenirs n’est plus le même.

Mon avis J’ai adoré cette chick-lit, elle m’a fait du bien! Le personnage de Valéry est une fille simple avec une tête sur les épaules avec des projets et des rêves plein la tête.

Elle est aussi, comme beaucoup d’entre nous, complexé par son apparence physique, surtout par l’image que les autres se sont font d’elle. Elle est tannée de devoir être plus patiente et plus drôle à cause de son apparence et plus que tout, elle voudrait s’aimer tel qu’elle est. Un personnage attachant qui fait les mêmes erreurs que nous, je me suis beaucoup identifiée à elle.

Une belle histoire à lire l’été sur le bord de l’eau avec un verre à la main! Détente et sourire garanties!