Underground

IMG_20170606_105810_737[1]Auteur: S.L. Grey
Genre: Thriller
Édition: Fleuve noir
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 398
Ma note: 3.5

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance.
Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories « survivalistes ». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d’armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin – et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier.
Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre.
Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis : Premièrement, ce fut une surprise d’apprendre que S.L Grey est en fait un duo d’auteur composé de Sarah Lotz, que j’ai découvert et apprécié avec son roman Trois, ainsi que de Louis Greenberg. Je trouve toujours ça spécial un duo d’auteur, ça m’intrigue beaucoup j’ai de la misère à m’imaginer écrire un livre à quatre main (déjà qu’à deux, ça ne me semble pas une mince affaire).

C’est un huis clos et je m’y attendais un peu, par contre, je pensais qu’il y aurait plus d’interactions avec l’extérieur, avec ce fameux  »virus ». J’ai bien aimé le mystère autour de la découverte du corps et même si je croyais que ce serait un livre plus apocalyptique, cela m’a plu qu’il soit axé sur le survivalisme et que le véritable fléau vienne de l’intérieur. Cependant, j’aurai voulu un niveau de stress plus élevé.

À chaque chapitre, on suit un personnage différent, tous plus troublés et détestables les Lire la suite

Publicités