B.O.A. Loterie funeste

IMG_20171128_094442_415[1]Auteur: Magali Laurent
Genre
: Science-Fiction
Édition: de Mortagne
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 446
Ma note: 3.5/5

Une loterie inhumaine.
Six immortels à gagner.

Dans la grande ville de Liberté, quand les citoyens achètent des billets pour la loterie annuelle, ce n’est pas pour gagner de l’argent.

Les BOA qui dirigent cette société post-apocalyptique espèrent remporter des Sacs à sang. Des esclaves. Des êtres humains auxquels ils pourront s’abreuver pour subsister. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Mais, cette année, la loterie est différente. Cette année, six adolescents sont en jeu, rendus immortels par un processus révolutionnaire. Destinés à offrir leur sang à leurs futurs propriétaires, ils sont condamnés à souffrir éternellement, car même la mort ne pourra les délivrer.

S’ils résistent, ils seront transformés en créatures terrifiantes. En Charognards. Des bêtes voraces.

S’ils obéissent, ils seront perdus pour toujours…

Mon avis

En lisant le synopsis, j’ai immédiatement eu envie de lire cette histoire, puis après j’ai eu un peu peur, peur d’avoir fait le tour des histoires de vampires et de ne pas être capable d’entrer dans cet univers à nouveau.

J’ai été agréablement surprise par le monde créé par l’auteur, complètement différent de ce que nous sommes habitués de retrouver dans les histoires de vampires. Pas de cliché d’ail et de rayon de soleil qui les transforment en poussière. Une dystopie sur des humains élever dans des celliers pour abreuver la population atteinte du virus. Pas besoin de vous dire que l’amoureuse de vin à aimer cette analogie.

Chacun des chapitres est le point de vue d’un des personnages ce qui nous permets de les connaître davantage et de nous offrir une meilleure vue d’ensemble, style d’écriture qui semble être à la mode ces temps ci, mais que j’aime bien! Parmis les personnages principals, on découvre 2 personnages féminins Lire la suite

Publicités

Le sommeil des géants

IMG_20171204_053815_177[1]Auteur: Sylvain Neuvel
VO: Sleeping Giants
Genre
: Science-Fiction
Édition: Del Rey Books
Année de sortie: 2016
Nombres de pages: 320
Ma note: 5/5

Dakota du Sud. Rose Franklin a onze ans lorsqu’elle chute à vélo dans un trou immense. Quand elle reprend ses esprits, elle se découvre au creux d’une main de métal géante, parcourue de réseaux lumineux.
Dix-sept ans plus tard, l’énigme demeure. Comment la main est-elle arrivée là et à quoi peut-elle bien servir ? La datation au carbone 14 défie l’entendement et l’objet semble doué de vie.
Devenue une physicienne reconnue, Rose se prépare à une aventure d’envergure : diriger une équipe secrète chargée de percer le mystère de la main métallique. Commence alors une quête à la fois passionnante et périlleuse, où temps anciens et avenir pourraient bien être indéfectiblement liés.

Mon avis  ♥ Coup de coeur ♥

J’ai entendu parler de cet auteur à la radio, on y disait qu’il avait été choisi pour écrire un livre pour la série Black miror (que j’adore!) et que c’était génial qu’un québécois fasse partie de ce projet. J’ai appris que son livre n’avait pas trouvé d’éditeur intéresser au Québec mais qu’il a plutôt trouver une maison d’édition à New York, donc son livre est sorti en anglais avant de sortir en français… (C’est fou pareil!!) Maintenant son livre est traduit à travers le monde et il n’est pas vraiment connu au Québec. euh… nul n’est prophète en son pays à ce qu’il paraît.

J’étais donc super excité de commencer le premier tome de cette trilogie, The Temis Files. Dès les premières pages, on tombe directement dans le vif du sujet, l’histoire se met en place, mais d’où vient cette main géante!? Peu à peu on en comprend la provenance en remontant dans nos connaissances. Certain trouverons tirés par les cheveux que la jeune fille qui à trouver la main travaille des années plus tard sur le projet mais moi, j’ai aimé ce petit cliché qui ajoutait de la personnalité à l’histoire. Lire la suite

Quelque part entre toi et moi

Auteur: Annie QuintinIMG_20170615_050833_007[1]
Genre
: Chick-lit, Romance
Édition: VLB
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 282
Ma note: 4.5/5

Eve aime Louis. Louis aime Eve. La formule est simple, sauf que. Sauf que le quotidien prend le dessus. Sauf qu’Eve est atteinte d’un trouble obsessionnel-compulsif qui rend leur vie commune parfois impossible. Sauf que plus rien n’est comme avant. À court d’idées et à bout de patience, Eve propose un jour à Louis de faire appartement à part. Est-ce le début de la fin? Qu’arrivera-t-il quand la tentation les mettra à l’épreuve? Annie Quintin nous plonge dans l’esprit.

Mon avis: Après avoir vu une tonne de bon commentaire sur ce roman, c’est donc avec plaisir que j’ai sauté dessus lorsque le Groupe Librex me l’a proposé.

Moi qui ai moi même quelques TOC en période de stress, j’ai apprécié que le personnage d’Eve soit TOC, comme elle le dit si bien. Ce livre dépeint la réalité d’une personne compulsive obsessionnelle et la vie de son entourage, le tout fait avec humour, sensibilité et légèreté.

Je me suis énormément attaché aux deux personnages. J’ai adoré Eve qui vie avec ses manies et les restrictions qu’elles impliquent. Elle est tourmenté car elle sait que parfois son comportement est déraisonnable mais elle n’a aucun contrôle cela la rend attachante. Malgré tout, Eve n’est pas un personnage faible et sans défense comme on pourrait le croire, elle est une femme forte qui ne se laisse pas abattre si facilement. Louis, l’homme idéal, l’homme parfait trop amoureux. Tsé celui qui ferait tout pour Lire la suite

Pourquoi pars-tu, Alice?

IMG_20170606_053737_086[1]Auteur: Nathalie Roy
Genre: Contemporain
Édition: Libre expression
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 299
Ma note: 3.5/5

Alice Dansereau, quarante-trois ans, en fait trop pour tout le monde : épouse attentionnée, mère exemplaire, bénévole impliquée, enseignante dévouée, gestionnaire de la maisonnée, coursière, chauffeuse de taxi, etc. Lorsque son conjoint annule à la dernière minute leur voyage d’amoureux, elle prend une décision qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir assumer : tout laisser derrière pour s’offrir un moment à elle. Avec pour seul bagage sa carte de crédit, ses lunettes de soleil et son cellulaire, elle s’enfuit sur le scooter de sa fille. Combien de temps sera-t-elle absente? Jusqu’où ira-t-elle? Elle l’ignore pour l’instant, mais en traversant le pont Pierre-Laporte en direction de la route 132 Est, elle sait qu’elle devra faire le point sur sa vie et sur son avenir. Des centaines de kilomètres plus loin, et au fil de rencontres inattendues, Alice réalise qu’elle s’est longtemps oubliée. Elle se découvre passionnée, un peu rebelle, et aura envie d’exploser. Cet été sur la route changera sa vie à jamais.

Mon avis: J’ai découvert l’auteur avec Ça peut pas être pire.. en début d’année, en fait, ce fut mon premier livre de l’année 2017 et je l’ai tellement trouvé rafraichissant qu’il me tardait de découvrir celui-ci! Comme je suis déjà une adepte des vacances en solitaire afin de m’évader et de reconnecter avec la femme que je suis, juste à la couverture, j’ai déjà le goût de m’acheter une mobylette!

Au fil des années, quand je pense à mes choix et que je regarde ceux de mes amies, je m’aperçois, que nous sommes souvent portés à faire le choix censé et non celui dicter par notre coeur, le choix qui accommode le plus notre entourage celui qui fait le plus Lire la suite

Des papillons pis de la gravité

IMG_20170423_091632_667[1]Auteur : Alexandra Larochelle
Genre: Chick-Lit
Édition : Libre expression
Année de sortie : 2015
Nombre de pages : 184
Ma note : 3/5

Mon avis: Premièrement, j’ai été frappé par cette superbe couverture au salon du livre de Québec! Et j’ai eu le plaisir de rencontrer Alexandra. J’ai été surprise d’apprendre qu’elle avait écrit une saga pendant son adolescence alors je ne pouvais pas passer à coté sans la découvrir.

Y en aura pas de facile. J’ai appris ça en même temps que le fait que je m’appelle Frédégonde Hautcœur, pis je t’avertis, ma vie amoureuse est autant de la marde que mon nom. T’as peut-être envie de te faire raconter une histoire pleine de ralentis cinématographiques et de frenchs sous les feux d’artifice, mais c’est pas du tout ce que j’ai à offrir. N’empêche, si t’es game de déboucher une bouteille de vino ou trois et de m’écouter chialer pour les prochaines heures, ça se peut qu’on s’entende ben.

Quand j’ai lu ça sur la quatrième de couverture, j’ai tout de suite compris que ce livre était pour moi!!

Le livre est écrit comme si deux nouvelles amies étaient assises à une table dans l’appartement de la narratrice et que celle-ci ne lui racontais non pas ses histoires d’amour mais ses déboires. Le tout est léger et apporter de façon cocasse. J’ai aimé toute les référence apporter par l’auteur qui vient chercher la génération des 20 à 35 ans, elle Lire la suite

Là fois où… j’ai suivi les fèches jaunes, d’Amélie Dubois

IMG_20170305_122147_003[1]

Auteur : Amélie Dubois
Genre : Chick-Lit
Édition : Les éditeurs réunis
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 430
Ma note : 4.5/5

Résumé:  Mali psy de formation et écrivaine de passion, décide de faire le saut et de devenir écrivaine à temps plein. Dans une relation compliquée depuis quelques années et sur le bord de devenir paranoïaque à chaque message texte que son chum reçoit, elle décide de faire quelque chose pour elle. Une aventure pour se dépasser et trouver ses limites. La vie lui fait un signe et l’Espagne sur le chemin de Compostelle sera son périple.

Mon avis : Tous les romans d’Amélie Dubois sont de vrai petit bonheur pour moi, et celui-ci, ne fait pas exception. J’aime beaucoup son écriture, elle est simple et efficace. J’ai encore eu des fous rires lors de ma lecture et j’ai verser une larme. Ce livre est un peu moins comique que la série de roman (Ce qui se passe au …) mais n’empêche qu’il y a quelque uns des moments cocasses qui font la force de ses livres.

Le personnage de Mali est attachant et m’a tellement donné le goût d’aller faire le chemin Lire la suite

Ça peut pas être pire…

Capture+_2017-03-28-14-32-45[1]

Auteur: Nathalie Roy
Genre:
Contemporain
Édition:
Libre expression
Année de sortie:
2016
Nombres de pages:
336
Ma note:
3.5/5

Résumé Valéry perd son emploi un matin de canicule et quitte en fessant une scène. De retour dans son 3 1/2 son frigo le lâche ainsi que son ventilateur. Elle décide alors d’aller passer l’été au lac Memphrémagog dans un des chalets qu’elle et ses parents louaient lors de leurs vacances en famille. Elle se rend vite compte que l’endroit enchanteur de ses souvenirs n’est plus le même.

Mon avis J’ai adoré cette chick-lit, elle m’a fait du bien! Le personnage de Valéry est une fille simple avec une tête sur les épaules avec des projets et des rêves plein la tête.

Elle est aussi, comme beaucoup d’entre nous, complexé par son apparence physique, surtout par l’image que les autres se sont font d’elle. Elle est tannée de devoir être plus patiente et plus drôle à cause de son apparence et plus que tout, elle voudrait s’aimer tel qu’elle est. Un personnage attachant qui fait les mêmes erreurs que nous, je me suis beaucoup identifiée à elle.

Une belle histoire à lire l’été sur le bord de l’eau avec un verre à la main! Détente et sourire garanties!