Pourquoi pars-tu, Alice?

IMG_20170606_053737_086[1]Auteur: Nathalie Roy
Genre: Contemporain
Édition: Libre expression
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 299
Ma note: 3.5/5

Alice Dansereau, quarante-trois ans, en fait trop pour tout le monde : épouse attentionnée, mère exemplaire, bénévole impliquée, enseignante dévouée, gestionnaire de la maisonnée, coursière, chauffeuse de taxi, etc. Lorsque son conjoint annule à la dernière minute leur voyage d’amoureux, elle prend une décision qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir assumer : tout laisser derrière pour s’offrir un moment à elle. Avec pour seul bagage sa carte de crédit, ses lunettes de soleil et son cellulaire, elle s’enfuit sur le scooter de sa fille. Combien de temps sera-t-elle absente? Jusqu’où ira-t-elle? Elle l’ignore pour l’instant, mais en traversant le pont Pierre-Laporte en direction de la route 132 Est, elle sait qu’elle devra faire le point sur sa vie et sur son avenir. Des centaines de kilomètres plus loin, et au fil de rencontres inattendues, Alice réalise qu’elle s’est longtemps oubliée. Elle se découvre passionnée, un peu rebelle, et aura envie d’exploser. Cet été sur la route changera sa vie à jamais.

Mon avis: J’ai découvert l’auteur avec Ça peut pas être pire.. en début d’année, en fait, ce fut mon premier livre de l’année 2017 et je l’ai tellement trouvé rafraichissant qu’il me tardait de découvrir celui-ci! Comme je suis déjà une adepte des vacances en solitaire afin de m’évader et de reconnecter avec la femme que je suis, juste à la couverture, j’ai déjà le goût de m’acheter une mobylette!

Au fil des années, quand je pense à mes choix et que je regarde ceux de mes amies, je m’aperçois, que nous sommes souvent portés à faire le choix censé et non celui dicter par notre coeur, le choix qui accommode le plus notre entourage celui qui fait le plus Poursuivre la lecture « Pourquoi pars-tu, Alice? »

Publicités

Les derniers jours de Rabbit Hayes

IMG_20170528_160639_878[1]Auteur : Anna McPartlin
Genre : Contemporain
Édition : Québec Loisirs
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 464
Ma note : 4/5

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

Mon avis: J’ai commencé ce livre avec plein d’enthousiasme, ayant beaucoup aimé Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain, je m’attendais à vivre des émotions fortes. Dans le livre de Jomain, le personnage principal est prêt à affronter la mort et elle est même désirée. Par contre, dans le livre de McPartlin notre héroïne ne veut pas mourir elle aimerait croquer la vie à pleine dents et la partager avec ses proches.

Au début, on prend le temps de connaitre chacun des personnages en revivant des anectodes de leurs passé et de leur présent et j’ai trouvé ça sympathique bien que j’ai eu de la misère à démêler tous les personnages jusqu’au milieu du livre (mais ça m’arrive souvent, je crois que c’est moi le problème).

Le livre est divisé en jour, les jours restant à Rabbit Hayes. Plus on avance dans les journées et plus on approche de l’inévitable. À chaque nouvelle journée, je me disais non, pas déjà, je ne suis pas prête! Je me suis vraiment attaché au personnage, et j’ai fini par me sentir comme un membre de sa famille, une amie qui venait lui rendre visite à sa chambre. Poursuivre la lecture « Les derniers jours de Rabbit Hayes »

Je te vois, de Clare Mackintosh

Auteur : Clare MackintoshIMG_20170514_070721_687[1]
Édition : Marabout
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 462
Ma note : 3/5

Résumé: Zoe Walker est une femme ordinaire dans la mi-trentaine qui prend tous les jours le train à la même heure pour aller au boulot et fait le même trajet de retour pour entrer à la maison auprès de sa fille, de son fils Justin et de son nouveau conjoint Simon. Elle a une vie banale et prévisible, trop prévisible… Avec son horaire réglé au quart de tour, elle est la proie parfaite pour les prédateurs. Un soir sur le chemin du retour, elle croit voir sa photo dans le journal dans les annonces roses et bien que sa famille doute que ce soit son portrait, elle fait appelle à Kelly une enquêtrice qui connait que trop bien les agressions fait aux femmes. Pourquoi son visage se retrouve-t-il dans le journal et qui l’y a mis?

Mon avis: J’ai eu du mal au début car le déroulement est très lent, l’histoire se met en place tranquillement et manquait cruellement d’action pour la fan de thriller que je suis. Par contre, j’ai bien fait de persévérer, car lorsque l’action commence (250 pages, oui quand même) c’est vraiment un excellent polar, très addictif une fois les éléments mis en place.

Poursuivre la lecture « Je te vois, de Clare Mackintosh »

Double piège, d’Harlan Coben

IMG_20170427_055028_659[1]Auteur : Harlan Coben
Genre: Policier
Édition : Québec Loisirs
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 426
Ma note : 4/5

Résumé: Le mari de Maya a été assassiné quatre mois après le meurtre de sa sœur. Elle est maintenant seule avec sa fille Lily et afin de garder un œil sur ce qu’elle a de plus cher, elle installe une caméra cachée dans le salon ou sa fille et sa nounou joue tous les jours. Mais elle fait une découverte improbable, son mari qu’elle vient d’enterrer se retrouve sur l’enregistrement…

Mon avis:  Ce fut avec plaisir que j’ai retrouvé l’auteur que j’ai découvert depuis peu, avec Tu me manques,  j’avais donc très hâte de connaître les surprises qu’il me réservait avec ce dernier roman.

J’ai aimé le personnage principal, femme forte, militaire au passé trouble, pour qui la vie continue après la mort de son mari, en veillant sur les enfants de sa sœur en plus de s’occuper de sa fille de 2 ans.

Avec une intrigue bien fignolée, l’auteur nous transporte dans le monde de Maya qui Poursuivre la lecture « Double piège, d’Harlan Coben »

Des papillons pis de la gravité

IMG_20170423_091632_667[1]Auteur : Alexandra Larochelle
Genre: Chick-Lit
Édition : Libre expression
Année de sortie : 2015
Nombre de pages : 184
Ma note : 3/5

Mon avis: Premièrement, j’ai été frappé par cette superbe couverture au salon du livre de Québec! Et j’ai eu le plaisir de rencontrer Alexandra. J’ai été surprise d’apprendre qu’elle avait écrit une saga pendant son adolescence alors je ne pouvais pas passer à coté sans la découvrir.

Y en aura pas de facile. J’ai appris ça en même temps que le fait que je m’appelle Frédégonde Hautcœur, pis je t’avertis, ma vie amoureuse est autant de la marde que mon nom. T’as peut-être envie de te faire raconter une histoire pleine de ralentis cinématographiques et de frenchs sous les feux d’artifice, mais c’est pas du tout ce que j’ai à offrir. N’empêche, si t’es game de déboucher une bouteille de vino ou trois et de m’écouter chialer pour les prochaines heures, ça se peut qu’on s’entende ben.

Quand j’ai lu ça sur la quatrième de couverture, j’ai tout de suite compris que ce livre était pour moi!!

Le livre est écrit comme si deux nouvelles amies étaient assises à une table dans l’appartement de la narratrice et que celle-ci ne lui racontais non pas ses histoires d’amour mais ses déboires. Le tout est léger et apporter de façon cocasse. J’ai aimé toute les référence apporter par l’auteur qui vient chercher la génération des 20 à 35 ans, elle Poursuivre la lecture « Des papillons pis de la gravité »

Serre-moi fort

20170409_091008[1]

Auteur : Claire Favan
Genre : Thriller
Édition : La bête noire
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 368
Ma note : 5/5

Résumé: Lana une jeune adolescente aux allures parfaites disparait lorsqu’elle devait rejoindre sa mère au centre commercial. Suite à sa disparition, sa mère tombe dans une profonde dépression et son père dans l’alcoolisme, laissant son frère responsable des survivants de ce drame. Plus que jamais Nick est invisible aux yeux de ses parents qui ont toujours préférés sa sœur à lui. Afin de surmonter ce drame, ses parents développent une obsession sur un tueur en série qui sévit dans les alentours et déploient toute leurs énergie à retrouver Lana.

Mon avis: J’ai commencé à lire ce livre à la suite d’une période plus difficile côté lecture, rien n’arrivait réellement à m’accrocher. Et dieu merci, serre-moi fort a réussi à me captiver dès les premières pages. En plus, la marche était haute car plusieurs blogueurs avaient adoré ce livre donc, je ne m’attendais pas moins qu’à un hit! Poursuivre la lecture « Serre-moi fort »

D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan

IMG_20170409_083835_337[1]Auteur : Delphine de Vigan
Genre : Contemporain
Édition : Québec Loisirs
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 480
Ma note : 4.5/5

Résumé: Après une séance de dédicaces dans un Salon du livre elle se retrouve épuisée. Épuisée de toute cette foule, des conséquences de la popularité, des répercutions de son livre sur elle, sur sa famille et sa vie personnelle. Au bord de la crise, elle fait la rencontre d’une admiratrice qui la conduira au point de non-retour.

Mon avis: Dès les premières pages j’étais sous le charme du style de l’auteure, son écriture est vraie, sincère et fluide.

J’ai été captivé tout au long de ma lecture! Le soir dans mon lit, j’y pensais, le matin en me levant, j’y pensais. Je pensais à cette histoire de manipulation qui s’installe tranquillement, sournoisement, qui gagne la confiance et qui se rend indispensable, jusqu’à pousser à la limite de la culpabilité la personne sous son emprise. Je crois que pour apprécier pleinement et pour comprendre la beauté de ce livre, il faut avoir vécu avec des personnes nocives ou avoir eu dans notre entourage des manipulateurs. Poursuivre la lecture « D’après une histoire vraie, de Delphine de Vigan »

Maman a tord

IMG_20170404_053829_808[1]

Auteur : Michel Bussi
Genre : Thriller
Édition : Presse de la cité
Année de sortie : 2015
Nombre de pages : 512
Ma note : 2.5/5

Résumé: Malone est un jeune garçon de trois ans, qui affirme que sa maman n’est pas sa maman. La seule personne qui le croit est Vasile le psycologue de l’école, mais il doit agir vite, car la mémoire d’un enfant de cet âge est restreinte et extrement maléable.

Mon avis: C’était mon premier Bussi donc j’avais très hâte de découvrir la plume de l’auteur car, j’en avais entendu beaucoup de bien.

Avant de commencer ma lecture j’avais peur que le personnage principal soit le jeune garçon de trois ans, j’appréhendais l’histoire et les dialogues du point de vue d’un enfant. Mais à mon grand soulagement, nous sommes très peu dans sa tête, nous suivons plutôt la Commandante Marianne Augresse en charge d’une enquête pour vol à l’étalage.

Aussi, j’ai trouvé que les personnages n’étaient pas très détaillés, leurs descriptions est Poursuivre la lecture « Maman a tord »

Quand mon chum rencontre la barrière de la langue

Nous sommes à Las Vegas, la ville qui ne dort jamais et c’est notre premier voyage ensemble. On a décidé de se payer la traite et on loge dans un hôtel flambant neuf, le Vdara qui ne possède pas de casino ni de restaurant. Pour les déjeuners et pour toutes les sorties que nous voulons faire, nous devons passer par l’hôtel Aria qui est très grand, avec plein de recoin comme un labyrinthe et toujours rempli d’action.

À notre deuxième journée, nous décidons  qu’il est temps d’essayer le fameux buffet du Aria qui possède une tonne de choix, à faire saliver même les plus difficiles. Même pour le déjeuner, le filet mignon est déjà sorti, il y a plein de bouché digne de grand restaurant qui sont à notre disposition, saumon, crabe tout y est! J’espère bien à 75 dollars US! Mais ce n’est pas grave, nous sommes dans la ville de l’excès et on en profite au maximum.

Installer à notre table, nous prenons chacun un café et un grand verre de jus d’orange que mon chum se renverse en intégralité sur le tee-shirt blanc… Il n’est pas question qu’il mange accoutré de la sorte, il décide donc de retourner à la chambre même si l’aller-retour lui prendra 15 minutes minimum.

C’est bien beau de l’attendre, mais je fais quand même le tour du buffet et je me remplis une petite assiette de croisant et de fruits avant son départ que je déguste en attendant. J’ai eu beau prendre mon temps, mais ça fait presque une demi-heure, mon assiette est terminée et il n’est toujours pas revenu. Je vais me chercher une autre petite pâtisserie qui sous l’effet du stress à l’idée de perdre mon chum dans cette ville, me reste pris dans l’œsophage (ouin… j’ai un problème héréditaire de déglutition) je reste donc seule à la table à l’attendre semi étouffée. Une quinzaine de minutes plus tard, il arrive en sacrant.
-Caliss d’Aria salle!
-Qu’est-ce qui y a?
-Je me suis encore perdu tabarnac!
Poursuivre la lecture « Quand mon chum rencontre la barrière de la langue »

De fièvre et de sang

IMG_20170315_043732_219[1]

Auteur: Sire Cedric
Genre
: Thriller, Fantastique
Édition: Eook
Année de sortie: 2012
Nombres de pages: 565
Ma note: 3.5/5

Résumé: Une jeune fille se réveille nue sur un matelas couvert de sang, poings et chevilles liés. Ses ravisseurs son sans merci, elle sait qu’elle va innévitablement mourir.

Eva Svarta est une profileuse unique en son genre, une vraie traqueuse de l’ombre comme muni d’un sixième sens aux cheveux blancs et aux pupilles de flammes. Elle et le commandant Vauvert enquête sur la piste d’un tueur en série qui s’attaque aux jeunnes filles.

 

Mon avis : Je ne me suis pas trop faite d’idée sur ce premier tome de cette trilogie. J’ai laissé ce livre trainer dans ma PAL très longtemps et j’étais vraiment très emballée au début de ma lecture à l’idée de découvrir enfin cet auteur. J’avais donc de très grandes attentes. Le début est super addictif, on tombe pile dans l’action et Poursuivre la lecture « De fièvre et de sang »