Brutale

IMG_20180204_074208_225[1]Auteur: Jacques-Oliver Bosco
Genre: 
Policier
Édition: 
La bête noire
Année de sortie: 
2017
Nombres de pages: 
397
Ma note:
2.5/5

Résumé

Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale.
Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d’horreur. Les responsables ?

Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l’arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris.
Que veulent-ils ? Qui est cet « Ultime » qui les terrorise et à qui ils obéissent ? Face à cette barbarie, il faut un monstre.

Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.

Mon avis

Une héroïne qui a tout d’un Dexter féminin. Après avoir été capable de passé par dessus cette ressemblance flagrante qui me dérangeait beaucoup, j’ai pu apprécier ma lecture, mais ce ne fut pas toujours une partie de plaisir. En vrai, je vais devoir lire un autre livre de l’auteur afin de me faire une vraie idée car, on avait dit tellement de bien sur ce roman et il m’a laissé plutôt tiède.. pas froide, tiède, je ne sais pas trop quoi en penser en fait.

Le personnage principal est troublée et contient une grande rage à l’intérieur d’elle. Son père flic l’encourage à faire le bien et elle devient elle même flic tout comme son frère, et le soir, elle se défoule sur les méchants (Dexter). De plus, bien que cette fliquette créé par l’auteur n’est pas fait pour être appréciée, j’ai eu du mal à tolérer cette fille, pour la première fois, j’ai eu le sentiment qu’une auteure féminine aurait mieux rendu le personnage. Je sais bien que le but était de faire un garçon manqué avec une libido incroyable, mais je n’y ai pas crue, c’était trop facile de dire qu’elle aimait les voitures, la vitesse et le sexe… Bah !

Mais bon, après tout ces boguages, il faut bien avouer  que c’est un bon roman rempli d’action et de bataille brutale, tout comme indique le titre, il ne donne pas dans la dentelle.

Puis la fin… bof… trop cheesy à mon goût. Bref, je suis déçue.

Publicités

Six femmes

IMG_20180131_055551_331[1]Auteur: Tina Seskis
Genre:
Thriller
Édition:
Pocket
Année de sortie:
2017
Nombres de pages:
437
Ma note:
2.5/5

Résumé

Elles sont six, se sont connues à l’université et se réunissent une fois par an pour un dîner, plus par habitude que par réelle amitié. Car, après vingt-cinq ans, leur parcours les a séparées et elles ont finalement aujourd’hui moins de secrets à partager que de choses à se reprocher. Cette année, les six ont organisé un pique-nique au bord de la Serpentine, la rivière de Hyde Park. Au fil des années, toutes ont connu des drames, adultère, veuvage, etc. Certaines d’entre elles en ont trahis d’autres, les rancœurs et regrets se sont accumulés, et les secrets aussi. Au bord de la Serpentine, après plusieurs verres de vins, la tension monte peu à peu et les langues se délient, libérant leur poison. Un terrible événement va soudain faire tourner la soirée au cauchemar. La vie des anciennes amies ne sera plus jamais la même… Après Partir, Tina Sekis réussit un nouveau coup de maître avec ce thriller psychologique d’une intensité redoutable et d’une acuité psychologique rare.

Mon avis

Donc ce sont six femmes qui font leur pique-nique annuel de retrouvaille, boivent un peu trop d’alcool et commencent à vider leurs sacs l’une sur l’autre. J’aimais bien l’idée de départ, mais rapidement, j’ai été irritée par les stéréotypes, elles sont toutes superficielles et prétentieuses et perdent leurs retenue après quelques verres de vin.. comme si on était toutes des folles! Garr! Un moment, je me suis même redemandé quels âges avaient les personnages, croyant m’être trompée tellement elles agissaient comme des enfants.

Tous le long du livre, on fait des bonds dans le passé afin de comprendre où la coupure de leur amitié s’est faite puis on revient à ce fameux pique-nique. J’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de longueur, c’est un roman au déroulement assez lent. De plus, certain passage on fait sortir la féministe en moi (pourtant elle ne sort pas souvent) mais j’ai trouvé plusieurs moments frustrants. En bref, j’aimais beaucoup l’idée générale mais je n’ai pas aimé la tournure qu’a pris le livre.

Finalement, cette lecture m’a diverti mais elle ne me marquera pas (ou pas pour les bonnes raisons), je n’ai pas aimé, je n’ai pas détesté.

Merci à Interforum pour l’envoi

interforum-canada

Dark matter

IMG_20180123_122117_596[1]Auteur: Blake Crouch
Genre:
Science-Fiction
Édition:
Crown
Année de sortie:
2016
Nombres de pages:
352
Ma note:
4/5

Résumé

Aimez-vous votre vie?

Un soir, en rentrant chez lui, Jason Dessen, professeur de physique, est agressé et kidnappé par un inconnu masqué. Quand il reprend connaissance, tout a changé : Daniela n’est plus sa femme, leur fils Charlie n’est jamais né, et Jason lui-même est un physicien de premier plan à l’aube d’une découverte fondamentale. Que lui est-il arrivé? Qui lui a volé sa vie, et pourquoi? Les réponses à ces questions entraîneront Jason sur les multiples chemins d’un voyage extraordinaire, au cours duquel il devra se confronter à son plus dangereux ennemi : lui-même.

Mon avis Lire la suite

Scarlet, Les chroniques lunaires

20170312_141147

Auteur: Marissa Meyer
Genre: Jeunesse
Édition: Pocket Junior
Année de sortie: 2011
Nombres de pages: 476
Ma note: 1/5 
(Je donne 1 car j’ai abandoné)

Résumé: La grand-mère de Scarlet est portée disparue. Elle s’aperçoit qu’elle lui a cachée des choses sur son passé, des choses qui pourrait la mettre en danger.

Comme ce livre fait partit de la Saga des chroniques lunaires, je ne vais pas trop m’étendre sur le sujet afin d’éviter les spoils.

Mai: mon avis

J’étais ravie de me lancer dans ce deuxième opus! Par contre, j’aurais voulu connaître la suite du premier immédiatement mais, dans le deuxième tome on y découvre surtout d’autre personnages, et on met en place tous les éléments pour le déroulement de l’histoire (c’est ce que j’ai ressenti) et j’ai eu du mal à embarquer et ce, jusqu’à la moitié du livre.

Sans donné plus de spoil que la couverture, j’ai bien aimé le personnage de Scarlet, fougueuse et aventureuse qui n’a pas froid aux yeux, prête à tout pour protéger ceux qu’elle aime, mais je me suis vite lassé, j’ai arrêté ma lecture en plein milieu et je me suis dit que j’allais la reprendre plus tard.

Janvier: mon avis Lire la suite

L’appel de l’ange

IMG_20180111_140059_597[1]Auteur: Guillaume Musso
Genre
: Thriller
Édition: Pocket
Année de sortie: 2011
Nombres de pages: 572
Ma note: 4/5

Dans leur téléphone, il y avait toute leur vie.

New York. Aéroport Kennedy.
Dans la salle d’embarquement bondée, un homme et une femme se télescopent. Dispute anodine, et chacun reprend sa route.
Madeline et Jonathan ne s’étaient jamais rencontrés, ils n’auraient jamais dû se revoir. Mais en ramassant leurs affaires, ils ont échangés leurs téléphones portables. Lorsqu’ils s’aperçoivent de leur méprise, ils sont séparés par 10000 kilomètres : elle est fleuriste à Paris, il tient un restaurant à San-Fransisco.
Cédant à la curiosité, chacun explore le contenu du téléphone de l’autre. Une double indiscrétion et une révélation : leurs vies sont liées par un secret qu’ils pensaient enterrés à jamais…

Mon avis

Ce roman est le 3ieme de Musso que je lis et je n’en reviens pas d’avoir été réticente à lire cet auteur! J’avoue que l’idée que je me faisais de ces livres était très romancé, mais pas du tout! Oui  toutes ces histoires tourne autour d’un homme et d’une femme mais c’est loin d’être de la romance mais vraiment plus un roman à suspense. Celui-ci à été un véritable page turner pour moi, je l’ai dévoré et j’ai eu du mal à le déposer pour aller dormir, dès mon retour du boulot j’enfilais mon pyjama et me plongeai directement dans cette lecture captivante.

Deux inconnus qui habitent aux  »antipodes » du monde, échangent leurs téléphones par mégarde. La tentation de fouiller tous les recoins du cellulaire est trop grande (j’avoue que ça m’a fait remarquer que je n’étais pas bien protéger et que je devais modifier quelques mots de passes!). Lire la suite

Origine

IMG_20171226_135029_170[1]Auteur: Dan Brown
Genre
: Thriller
Édition: Québec loisir
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 559
Ma note: 3.5/5

Résumé

Bilbao, Espagne. Robert Langdon, le célèbre professeur en symbologie et iconographie religieuse, arrive au musée Guggenheim pour assister à une cérémonie historique avec l’annonce d’une découverte scientifique révolutionnaire. L’organisateur de cette soirée n’est autre que le grand futurologue Edmond Kirsch, un milliardaire de quarante ans dont les inventions et les prédictions audacieuses ont fait de lui une célébrité mondiale. Kirsch, qui a été dans sa jeunesse l’étudiant de Langdon à Harvard, est sur le point d’annoncer le résultat de ses recherches… et d’apporter enfin une réponse aux deux questions fondamentales de l’humanité.

Dès le début de la soirée, Langdon, comme les centaines d’autres invités, est fasciné par l’originalité de la cérémonie. Une évidence s’impose : la découverte de Kirsch va susciter une controverse bien plus profonde qu’il ne l’avait imaginé. Mais la soirée parfaitement orchestrée jusqu’alors va soudain virer au chaos. La découverte de Kirsch risque d’être perdue à jamais. Sous le choc, et en grand danger, Langdon est contraint de quitter précipitamment Bilbao. Dans sa fuite, il est accompagné de Ambra Vidal, la directrice du musée qui a préparé avec Kirsch cette soirée explosive. Tous deux s’envolent pour Barcelone, et se lancent dans une quête périlleuse pour retrouver un étrange mot de passe qui permettra de révéler au monde la découverte de Kirsch.

Plongeant dans les dédales sombres de l’Histoire et des religions, Robert Langdon et Ambra Vidal doivent échapper à un ennemi puissant qui semble envoyé par le Palais royal et prêt à tout pour réduire au silence Edmond Kirsch. Sur une piste jalonnée d’oeuvres modernes et de symboles énigmatiques, Langdon et Ambra Vidal vont finir par découvrir les clés menant au secret de Kirsch… et à cette grande révélation qui, depuis des millénaires, échappe à la compréhension de l’homme.

Mon avis

Personnellement, j’adore Dan Brown, il fait partie de mes auteurs favoris, c’est donc avec un pur plaisir que j’ai commencé le 5ieme tome de la Saga Robert Langdon.

La plume de l’auteur nous fait voyager à travers des lieux historiques et les œuvres d’arts qu’ils détiennent. Comme toujours, il arrive à nous donner le goût de découvrir ces lieux mythiques Lire la suite

B.O.A. Loterie funeste

IMG_20171128_094442_415[1]Auteur: Magali Laurent
Genre
: Science-Fiction
Édition: de Mortagne
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 446
Ma note: 3.5/5

Une loterie inhumaine.
Six immortels à gagner.

Dans la grande ville de Liberté, quand les citoyens achètent des billets pour la loterie annuelle, ce n’est pas pour gagner de l’argent.

Les BOA qui dirigent cette société post-apocalyptique espèrent remporter des Sacs à sang. Des esclaves. Des êtres humains auxquels ils pourront s’abreuver pour subsister. Jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Mais, cette année, la loterie est différente. Cette année, six adolescents sont en jeu, rendus immortels par un processus révolutionnaire. Destinés à offrir leur sang à leurs futurs propriétaires, ils sont condamnés à souffrir éternellement, car même la mort ne pourra les délivrer.

S’ils résistent, ils seront transformés en créatures terrifiantes. En Charognards. Des bêtes voraces.

S’ils obéissent, ils seront perdus pour toujours…

Mon avis

En lisant le synopsis, j’ai immédiatement eu envie de lire cette histoire, puis après j’ai eu un peu peur, peur d’avoir fait le tour des histoires de vampires et de ne pas être capable d’entrer dans cet univers à nouveau.

J’ai été agréablement surprise par le monde créé par l’auteur, complètement différent de ce que nous sommes habitués de retrouver dans les histoires de vampires. Pas de cliché d’ail et de rayon de soleil qui les transforment en poussière. Une dystopie sur des humains élever dans des celliers pour abreuver la population atteinte du virus. Pas besoin de vous dire que l’amoureuse de vin à aimer cette analogie.

Chacun des chapitres est le point de vue d’un des personnages ce qui nous permets de les connaître davantage et de nous offrir une meilleure vue d’ensemble, style d’écriture qui semble être à la mode ces temps ci, mais que j’aime bien! Parmis les personnages principals, on découvre 2 personnages féminins Lire la suite