Le dompteur de lions

IMG_20170715_071123_190[1]

Auteur: Camilla Lackberg
Genre
: Policier
Édition: Québec loisir
Année de sortie: 2016
Nombres de pages: 400
Ma note: 2.5/5

C’est le mois de janvier et un froid glacial s’est emparé de Fjällbacka. Une fille à demi nue, surgie de la forêt enneigée, est percutée par une voiture. Lorsque Patrik Hedström et ses collègues sont prévenus, la jeune fille a déjà été identifiée. Il s’agit de Victoria, portée disparue depuis quatre mois. Son corps présente des blessures qu’aucun accident ne saurait expliquer : ses orbites sont vides, sa langue est coupée et ses tympans percés. Quelqu’un en a fait une poupée humaine. D’autres cas de disparitions dans les environs font redouter que le bourreau n’en soit pas à sa première victime.
De son côté, Erica Falck commence à exhumer une vieille affaire pour son nouveau bouquin. Une femme purge sa peine depuis plus de trente ans pour avoir tué son mari, un ancien dompteur de lions, qui maltraitait leur fille avec sa complicité passive. Mais Erica est persuadée que cette mère de famille porte un secret encore plus sombre. Jonglant entre ses recherches, une maison en perpétuel désordre et des jumeaux qui mettent le concept de l’amour inconditionnel à rude épreuve, elle est loin de se douter que pour certains, l’instinct maternel n’a rien de naturel…

Mon avis :

J’ai découvert cette auteure avec son roman Cyanure qui ne m’avait pas plus du tout tellement l’histoire était facile et non recherchée, bon, c’est vraiment un petit roman, on ne peut pas faire de miracle non plus. Pourtant en entendant tous les bons commentaires sur cette auteure, il était impossible que j’en reste là.

Premièrement trop énervée que j’étais de lire Camilla Lackberg, j’ai pris le dernier livre d’une saga de 9 livres que je n’ai pas encore lu.. je croyais que le dompteur de lions était le début d’une nouvelle saga, mais non.

Bien que je n’aie pas lu les livres précédents, je n’ai pas eu l’impression de manquer des bouts ou de ne pouvoir comprendre des situations vis à vis des personnages principaux. J’imagine que ceux qui sont familier avec la saga doivent Lire la suite

Publicités

Demain j’arrête

IMG_20170714_110344_821Auteur: Gilles Legardinier
Genre
: Contemporain
Édition: Pocket
Année de sortie: 2013
Nombres de pages: 398
Ma note: 3/5

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis : J’avais besoin d’un feel good book et d’un peu de rigolade, donc je me suis dis qu’un livre de Gilles Legardinier serait parfait pour  m’accompagner sur la terrasse et profiter du soleil!

Bien que j’ai trouvé que ce soit une belle histoire, je m’attendais à tellement plus!! En lissant les lignes ci-dessus sur la quatrième de couverture, je croyais vraiment lire une histoire complètement folle d’une fille obsédée par un inconnu prête à tout faire. J’imaginais des poursuite des intrusions et des folies, bien que tout ceci ce retrouve dans le livre, Lire la suite