Lecture

Demain j’arrête

IMG_20170714_110344_821Auteur: Gilles Legardinier
Genre
: Contemporain
Édition: Pocket
Année de sortie: 2013
Nombres de pages: 398
Ma note: 3/5

Comme tout le monde, Julie a fait beaucoup de trucs stupides.
Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu, obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret.
Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, jusqu’à pouvoir enfin trouver la réponse à cette question qui révèle tellement : pour qui avons- nous fait le truc le plus idiot de notre vie ?

Mon avis : J’avais besoin d’un feel good book et d’un peu de rigolade, donc je me suis dis qu’un livre de Gilles Legardinier serait parfait pour  m’accompagner sur la terrasse et profiter du soleil!

Bien que j’ai trouvé que ce soit une belle histoire, je m’attendais à tellement plus!! En lissant les lignes ci-dessus sur la quatrième de couverture, je croyais vraiment lire une histoire complètement folle d’une fille obsédée par un inconnu prête à tout faire. J’imaginais des poursuite des intrusions et des folies, bien que tout ceci ce retrouve dans le livre, Lire la suite « Demain j’arrête »

Lecture

Au fond de l’eau

IMG_20170617_105759_621[1]Auteur: Paula Hawkins 
Genre
: Thriller
Édition: Sonatine
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 405
Ma note: 2.5/5

Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

Mon avis : Je n’ai même pas lu le résumé avant de me plonger dans cette lecture, trop énervée de lire le deuxième roman de Paula Hawkins, auteure de la fille du train, que j’ai énormément aimé! Donc c’est les yeux fermés que j’ai commencé cette lecture malgré la peur d’être déçue comme beaucoup d’entre vous.

Première chose qui m’a frapper, c’est l’écriture. Tout est inscrit comme un récit descriptif. Ça ne m’a pas déplu, c’est direct et sans flafla. Un peu à la même sauce que son premier roman, chaque personnage à son chapitre et nous relate sa vision des événements.

Pour moi, son premier roman a été un véritable page-turner même si ce n’était pas un grand thriller et qu’il était somme toute assez prévisible. Avec son deuxième livre Paula Hawkins n’a pas su être à la hauteur des attentes que je m’étais faite. Bien que l’intrigue était intéressante, je n’ai pas accroché, ce n’était pas très enlevant. L’histoire était pourtant bien et l’idée de départ me semblant originale, mais elle n’a pas su me tenir en haleine.

De plus, comme j’ai du mal à différencier les personnages quelques fois lors de mes lectures, j’ai trouvé qu’il y avait beaucoup de personnages et que les histoires Lire la suite « Au fond de l’eau »

Lecture

Quelque part entre toi et moi

Auteur: Annie QuintinIMG_20170615_050833_007[1]
Genre
: Chick-lit, Romance
Édition: VLB
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 282
Ma note: 4.5/5

Eve aime Louis. Louis aime Eve. La formule est simple, sauf que. Sauf que le quotidien prend le dessus. Sauf qu’Eve est atteinte d’un trouble obsessionnel-compulsif qui rend leur vie commune parfois impossible. Sauf que plus rien n’est comme avant. À court d’idées et à bout de patience, Eve propose un jour à Louis de faire appartement à part. Est-ce le début de la fin? Qu’arrivera-t-il quand la tentation les mettra à l’épreuve? Annie Quintin nous plonge dans l’esprit.

Mon avis: Après avoir vu une tonne de bon commentaire sur ce roman, c’est donc avec plaisir que j’ai sauté dessus lorsque le Groupe Librex me l’a proposé.

Moi qui ai moi même quelques TOC en période de stress, j’ai apprécié que le personnage d’Eve soit TOC, comme elle le dit si bien. Ce livre dépeint la réalité d’une personne compulsive obsessionnelle et la vie de son entourage, le tout fait avec humour, sensibilité et légèreté.

Je me suis énormément attaché aux deux personnages. J’ai adoré Eve qui vie avec ses manies et les restrictions qu’elles impliquent. Elle est tourmenté car elle sait que parfois son comportement est déraisonnable mais elle n’a aucun contrôle cela la rend attachante. Malgré tout, Eve n’est pas un personnage faible et sans défense comme on pourrait le croire, elle est une femme forte qui ne se laisse pas abattre si facilement. Louis, l’homme idéal, l’homme parfait trop amoureux. Tsé celui qui ferait tout pour Lire la suite « Quelque part entre toi et moi »

Lecture

Underground

IMG_20170606_105810_737[1]Auteur: S.L. Grey
Genre: Thriller
Édition: Fleuve noir
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 398
Ma note: 3.5

Suite à l’apparition d’un mystérieux virus et à l’explosion d’une fulgurante épidémie, le monde entier a plongé dans le chaos. Mais un petit groupe d’individus s’est préparé à ce cataclysme. Transportant le strict nécessaire, ils se dirigent vers le Sanctuaire, un luxueux complexe souterrain de survie et d’autosuffisance.
Parmi eux, se trouvent James et Vicky, couple de cadres richissime, converti aux théories « survivalistes ». Il y a aussi la famille Guthrie, dont le père, fervent républicain et fan d’armes à feu, supporte mal la présence dans leur groupe du jeune Jae-lin – et son ascendance asiatique. Et puis il y a la très attirante baby-sitter Caity, amenée dans ce bunker contre sa volonté, en compagnie de son employeur et de Sarita, la fille de ce dernier.
Chacun a ses propres motivations. Ils ne se connaissent pas, sont issus de milieux différents et ne partagent pas les mêmes croyances. Et ils cachent tous des secrets. La seule chose qu’ils ont en commun : ils sont prêts à tout pour survivre.
Les portes se referment sur eux, verrouillées et sécurisées par un code, connu d’un seul homme. Ils se trouvent dans le refuge le plus sûr au monde. Aucune raison pour que les choses tournent mal. Jusqu’à ce qu’un corps soit découvert dans le bunker…

Mon avis : Premièrement, ce fut une surprise d’apprendre que S.L Grey est en fait un duo d’auteur composé de Sarah Lotz, que j’ai découvert et apprécié avec son roman Trois, ainsi que de Louis Greenberg. Je trouve toujours ça spécial un duo d’auteur, ça m’intrigue beaucoup j’ai de la misère à m’imaginer écrire un livre à quatre main (déjà qu’à deux, ça ne me semble pas une mince affaire).

C’est un huis clos et je m’y attendais un peu, par contre, je pensais qu’il y aurait plus d’interactions avec l’extérieur, avec ce fameux  »virus ». J’ai bien aimé le mystère autour de la découverte du corps et même si je croyais que ce serait un livre plus apocalyptique, cela m’a plu qu’il soit axé sur le survivalisme et que le véritable fléau vienne de l’intérieur. Cependant, j’aurai voulu un niveau de stress plus élevé.

À chaque chapitre, on suit un personnage différent, tous plus troublés et détestables les Lire la suite « Underground »

Lecture

Pourquoi pars-tu, Alice?

IMG_20170606_053737_086[1]Auteur: Nathalie Roy
Genre: Contemporain
Édition: Libre expression
Année de sortie: 2017
Nombres de pages: 299
Ma note: 3.5/5

Alice Dansereau, quarante-trois ans, en fait trop pour tout le monde : épouse attentionnée, mère exemplaire, bénévole impliquée, enseignante dévouée, gestionnaire de la maisonnée, coursière, chauffeuse de taxi, etc. Lorsque son conjoint annule à la dernière minute leur voyage d’amoureux, elle prend une décision qu’elle n’aurait jamais cru pouvoir assumer : tout laisser derrière pour s’offrir un moment à elle. Avec pour seul bagage sa carte de crédit, ses lunettes de soleil et son cellulaire, elle s’enfuit sur le scooter de sa fille. Combien de temps sera-t-elle absente? Jusqu’où ira-t-elle? Elle l’ignore pour l’instant, mais en traversant le pont Pierre-Laporte en direction de la route 132 Est, elle sait qu’elle devra faire le point sur sa vie et sur son avenir. Des centaines de kilomètres plus loin, et au fil de rencontres inattendues, Alice réalise qu’elle s’est longtemps oubliée. Elle se découvre passionnée, un peu rebelle, et aura envie d’exploser. Cet été sur la route changera sa vie à jamais.

Mon avis: J’ai découvert l’auteur avec Ça peut pas être pire.. en début d’année, en fait, ce fut mon premier livre de l’année 2017 et je l’ai tellement trouvé rafraichissant qu’il me tardait de découvrir celui-ci! Comme je suis déjà une adepte des vacances en solitaire afin de m’évader et de reconnecter avec la femme que je suis, juste à la couverture, j’ai déjà le goût de m’acheter une mobylette!

Au fil des années, quand je pense à mes choix et que je regarde ceux de mes amies, je m’aperçois, que nous sommes souvent portés à faire le choix censé et non celui dicter par notre coeur, le choix qui accommode le plus notre entourage celui qui fait le plus Lire la suite « Pourquoi pars-tu, Alice? »

Lecture

Les derniers jours de Rabbit Hayes

IMG_20170528_160639_878[1]Auteur : Anna McPartlin
Genre : Contemporain
Édition : Québec Loisirs
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 464
Ma note : 4/5

Quand Mia, que l’on surnomme affectueusement Rabbit, entre en maison de repos, elle n’a plus que neuf jours à vivre, même si elle refuse de l’accepter, tout comme ses proches qui assistent, impuissants, au déclin de leur fille, sœur, mère ou amie. Tous sont présents à ses côtés pour la soutenir : Jack et Molly, ses parents, incapables de dire adieu à leur enfant ; Davey et Grace, son frère et sa sœur, qui la considèrent toujours comme la petite dernière de la famille ; Marjorie, sa meilleure amie et confidente ; et enfin Juliet, sa fille de 12 ans, qu’elle élève seule. À mesure que les jours passent et que l’espoir de sauver Rabbit s’amenuise, sa famille et ses amis sont amenés à s’interroger sur leur vie et la manière dont ils vont se construire sans cette femme qui leur a tant apporté. Rabbit est au cœur de ce petit groupe et des préoccupations de chacun de ses membres. Si elle a perdu la bataille, celle-ci ne fait que commencer pour son entourage. Et Rabbit a quelques idées bien particulières pour leur faciliter la tâche. Mais très peu de temps pour les mettre en œuvre…

Mon avis: J’ai commencé ce livre avec plein d’enthousiasme, ayant beaucoup aimé Quand la nuit devient jour de Sophie Jomain, je m’attendais à vivre des émotions fortes. Dans le livre de Jomain, le personnage principal est prêt à affronter la mort et elle est même désirée. Par contre, dans le livre de McPartlin notre héroïne ne veut pas mourir elle aimerait croquer la vie à pleine dents et la partager avec ses proches.

Au début, on prend le temps de connaitre chacun des personnages en revivant des anectodes de leurs passé et de leur présent et j’ai trouvé ça sympathique bien que j’ai eu de la misère à démêler tous les personnages jusqu’au milieu du livre (mais ça m’arrive souvent, je crois que c’est moi le problème).

Le livre est divisé en jour, les jours restant à Rabbit Hayes. Plus on avance dans les journées et plus on approche de l’inévitable. À chaque nouvelle journée, je me disais non, pas déjà, je ne suis pas prête! Je me suis vraiment attaché au personnage, et j’ai fini par me sentir comme un membre de sa famille, une amie qui venait lui rendre visite à sa chambre. Lire la suite « Les derniers jours de Rabbit Hayes »

Lecture

Je te vois, de Clare Mackintosh

Auteur : Clare MackintoshIMG_20170514_070721_687[1]
Édition : Marabout
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 462
Ma note : 3/5

Résumé: Zoe Walker est une femme ordinaire dans la mi-trentaine qui prend tous les jours le train à la même heure pour aller au boulot et fait le même trajet de retour pour entrer à la maison auprès de sa fille, de son fils Justin et de son nouveau conjoint Simon. Elle a une vie banale et prévisible, trop prévisible… Avec son horaire réglé au quart de tour, elle est la proie parfaite pour les prédateurs. Un soir sur le chemin du retour, elle croit voir sa photo dans le journal dans les annonces roses et bien que sa famille doute que ce soit son portrait, elle fait appelle à Kelly une enquêtrice qui connait que trop bien les agressions fait aux femmes. Pourquoi son visage se retrouve-t-il dans le journal et qui l’y a mis?

Mon avis: J’ai eu du mal au début car le déroulement est très lent, l’histoire se met en place tranquillement et manquait cruellement d’action pour la fan de thriller que je suis. Par contre, j’ai bien fait de persévérer, car lorsque l’action commence (250 pages, oui quand même) c’est vraiment un excellent polar, très addictif une fois les éléments mis en place.

Lire la suite « Je te vois, de Clare Mackintosh »

Lecture

Double piège, d’Harlan Coben

IMG_20170427_055028_659[1]Auteur : Harlan Coben
Édition : Québec Loisirs
Année de sortie : 2017
Nombre de pages : 426
Ma note : 4/5

Résumé: Le mari de Maya a été assassiné quatre mois après le meurtre de sa sœur. Elle est maintenant seule avec sa fille Lily et afin de garder un œil sur ce qu’elle a de plus cher, elle installe une caméra cachée dans le salon ou sa fille et sa nounou joue tous les jours. Mais elle fait une découverte improbable, son mari qu’elle vient d’enterrer se retrouve sur l’enregistrement…

Mon avis:  Ce fut avec plaisir que j’ai retrouvé l’auteur que j’ai découvert depuis peu, avec Tu me manques,  j’avais donc très hâte de connaître les surprises qu’il me réservait avec ce dernier roman.

J’ai aimé le personnage principal, femme forte, militaire au passé trouble, pour qui la vie continue après la mort de son mari, en veillant sur les enfants de sa sœur en plus de s’occuper de sa fille de 2 ans.

Avec une intrigue bien fignolée, l’auteur nous transporte dans le monde de Maya qui Lire la suite « Double piège, d’Harlan Coben »

Lecture

Des papillons pis de la gravité, Alexandra Larochelle

IMG_20170423_091632_667[1]Auteur : Alexandra Larochelle
Édition : Libre expression
Année de sortie : 2015
Nombre de pages : 184
Ma note : 3/5

Mon avis: Premièrement, j’ai été frappé par cette superbe couverture au salon du livre de Québec! Et j’ai eu le plaisir de rencontrer Alexandra. J’ai été surprise d’apprendre qu’elle avait écrit une saga pendant son adolescence alors je ne pouvais pas passer à coté sans la découvrir.

Y en aura pas de facile. J’ai appris ça en même temps que le fait que je m’appelle Frédégonde Hautcœur, pis je t’avertis, ma vie amoureuse est autant de la marde que mon nom. T’as peut-être envie de te faire raconter une histoire pleine de ralentis cinématographiques et de frenchs sous les feux d’artifice, mais c’est pas du tout ce que j’ai à offrir. N’empêche, si t’es game de déboucher une bouteille de vino ou trois et de m’écouter chialer pour les prochaines heures, ça se peut qu’on s’entende ben.

Quand j’ai lu ça sur la quatrième de couverture, j’ai tout de suite compris que ce livre était pour moi!!

Le livre est écrit comme si deux nouvelles amies étaient assises à une table dans l’appartement de la narratrice et que celle-ci ne lui racontais non pas ses histoires d’amour mais ses déboires. Le tout est léger et apporter de façon cocasse. J’ai aimé toute les référence apporter par l’auteur qui vient chercher la génération des 20 à 35 ans, elle Lire la suite « Des papillons pis de la gravité, Alexandra Larochelle »

Coup de coeur, Lecture

Serre-moi fort, de Claire Favan

20170409_091008[1]

Auteur : Claire Favan
Édition : La bête noire
Année de sortie : 2016
Nombre de pages : 368
Ma note : 5/5

Résumé: Lana une jeune adolescente aux allures parfaites disparait lorsqu’elle devait rejoindre sa mère au centre commercial. Suite à sa disparition, sa mère tombe dans une profonde dépression et son père dans l’alcoolisme, laissant son frère responsable des survivants de ce drame. Plus que jamais Nick est invisible aux yeux de ses parents qui ont toujours préférés sa sœur à lui. Afin de surmonter ce drame, ses parents développent une obsession sur un tueur en série qui sévit dans les alentours et déploient toute leurs énergie à retrouver Lana.

 

Mon avis: J’ai commencé à lire ce livre à la suite d’une période plus difficile côté lecture, rien n’arrivait réellement à m’accrocher. Et dieu merci, serre-moi fort a réussi à me captiver dès les premières pages. En plus, la marche était haute car plusieurs blogueurs avaient adoré ce livre donc, je ne m’attendais pas moins qu’à un hit! Lire la suite « Serre-moi fort, de Claire Favan »